Investir dans les énergies renouvelables

Participez à la transition énergétique

Aujourd’hui, plus de 80% du mix énergétique mondial est issu des énergies fossiles, principales responsables du réchauffement climatique du fait de leur rejet massif de CO2 dans l’atmosphère. Pour éviter de terribles conséquences humaines et environnementales, les Accords de Paris ont fixé un objectif de limitation du réchauffement à 1,5°C à 2050. Afin de rendre cette ambition réalisable, une transition vers une production d’énergie décarbonée est indispensable.

En réponse à cet impératif, l’Agence Internationale de l’Énergie (AIE) privilégie une électrification massive et accélérée de notre production. Elle pose comme objectif d’atteindre 66% d’énergies renouvelables dans le mix énergétique mondial d’ici 2050, dont 88% d’électricité.

Chez LITA.co, nous n’envisageons pas la transformation de nos modes de production et de consommation sans une implication conjointe des pouvoirs publics, des entreprises et des citoyens. Aujourd’hui ce sont d’ailleurs 89% des Français qui se déclarent favorables au développement des énergies renouvelables. C’est pourquoi nous vous offrons l’opportunité de participer à la transition énergétique au moyen de votre épargne, en diversifiant vos placements via l’investissement dans les ENR. Pour accompagner au mieux le développement des modèles énergétiques et économiques de demain, nous favorisons des projets frugaux qui réconcilient rendement financier et enjeux d’efficacité énergétique, mais aussi production locale et sobriété de consommation.

Découvrir notre offre ENR

Que signifie "énergies renouvelables" ?

Les « énergies renouvelables » désignent un ensemble de moyens destinés à produire de l’énergie à partir de ressources disponibles sans limite de temps, ou reconstituables plus rapidement qu’elles ne sont consommées. Elles s’opposent dans leur production et leur impact sur l’environnement aux énergies dites « fossiles » (pétrole, charbon et gaz) dont les stocks sont limités.

Il existe différentes natures d’énergies renouvelables :

L’énergie solaire : issue de la captation du rayonnement solaire. L’énergie est redistribuée via deux modes opératoires principaux : le solaire thermique et le solaire photovoltaïque (terrestre, flottant ou sur bâtiment).

L’énergie éolienne : issue de l’énergie cinétique du vent qui fait office de générateur d’électricité. Les éoliennes peuvent elles aussi être terrestres ou flottantes (offshore).

L’énergie hydraulique : issue de l’énergie cinétique de l’eau qui actionne des turbines génératrices d’électricité.

La biomasse : issue des végétaux (bois, paille, fumier) et des déjections animales qui produisent trois types d’énergie (le bois-énergie, le biogaz et les biocarburants), résultats de processus de combustion, de fermentation (comme la méthanisation) ou de transformation.

La géothermie : issue de la chaleur émise par la Terre, stockée en sous-sol, que l’on peut extraire pour la convertir en électricité.

Pourquoi investir dans les énergies renouvelables ?

Les énergies renouvelables : secteur d'avenir

A l’issue de la COP21, la France établit une feuille de route de développement des ENR avec la loi de Transition énergétique pour la croissance verte (2015). Elle fixe un premier objectif : atteindre 32% de consommation d’électricité issue des énergies renouvelables d’ici 2030. En 2020, elle atteignait 19% tandis que le reste du mix électrique français, singulier, se compose d’énergie nucléaire (à 70%) et d’énergies fossiles (à 10%).

Si l’énergie nucléaire est in fine décarbonée, sa production pose des problèmes de taille. En outre, le coût d’entretien des infrastructures nucléaires est considérable et la gestion des déchets radioactifs pose question. Surtout, en 2011 la catastrophe nucléaire de Fukushima a rappelé l’ampleur des dégâts en cas d’accident et a accéléré la volonté des États à trouver des pistes de sortie.

Des dispositifs politiques et financiers favorables

En France, le marché de l’énergie se divise entre trois types d’acteurs :

Les producteurs : qui injectent de l’énergie sur le réseau électrique en transformant des énergies primaires (dont les énergies renouvelables) par différents moyens (centrales nucléaires, éoliennes, panneaux photovoltaïques…).

Les fournisseurs : qui achètent l’énergie des producteurs pour la revendre aux consommateurs finaux.

Les distributeurs : qui exploite les réseaux d’électricité et de gaz pour acheminer l’énergie vers les consommateurs.

L’année 2007 marque la fin du monopole d’EDF (entreprise publique) et d’Engie sur la production et la vente de l’énergie en France. Leurs filiales respectives GRDF/RTE et Enedis demeurent en revanche uniques actrices de la distribution. Dès l’ouverture à la concurrence, l’État favorise le développement des énergies renouvelables au moyen de l’obligation d’achat.

Ce dispositif public contraint EDF à acheter tout ou une partie de l’énergie verte produite par les lauréats d’appels d’offres lancés par la Direction Générale de l’Énergie et du Climat (DGEC) et la Commission de Régulation de l’Énergie (CRE). Concrètement, ces développeurs d’ENR ont la certitude de pouvoir vendre leur énergie pendant 20 ans, à un tarif supérieur à celui du marché, et révisé tous les trois mois. Cette garantie d'achat favorise l’investissement des banques et créé une confiance institutionnelle multiple. Il en ressort un cercle de financement vertueux qui a permis le développement massif des ENR.

Résultat, en 30 ans à peine, ce marché a connu une croissance de 84%, tendance qui est aussi à l’origine d’une baisse significative des coûts de développement. Celui des énergies solaires photovoltaïques et éoliennes notamment, ont déjà largement diminué en moins de 15 ans (respectivement de 86% et 57%). L’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie (ADEME) souligne de plus qu’à l’horizon 2050, les progrès techniques et les économies d’échelle devraient permettre une réduction de 50% du prix du Mégawatt-heure. Autant de signaux positifs en vue d’une démocratisation de l’usage d’énergies renouvelables.

Investir dans les ENR

Quelles sont les spécificités de nos offres d'énergies renouvelables ?

Un placement vraiment durable et attractif

L’offre ENR de LITA.co vous permet de diversifier votre épargne dans des placements qui dégagent des rendements attractifs, tout en créant des impacts positifs. Nous vous proposons de financer des solutions innovantes de production d’énergies renouvelables sous forme d’investissement en obligations offrant une rentabilité annuelle allant de 5% à 8%, sur une durée de remboursement de 2 à 5 ans.

Nous sélectionnons essentiellement des producteurs de solaire photovoltaïque (sur bâtiment, flottant ou agri-voltaïque), d’éolien (flottant ou petit éolien sur bâtiment), de géothermie et de méthanisation. Le choix de ces acteurs repose sur une analyse préalable de l’ensemble de leur chaîne de valeur. Pour ce faire, nous prenons en compte des critères environnementaux tels que la protection de la biodiversité et des écosystèmes ou la réduction de la pression sur les territoires disponibles, mais également des critères sociaux en s’assurant de la création d’emplois décents, pérennes et inclusifs.

Vous trouverez également des modèles économiques alternatifs et citoyens, organisés sous forme de coopératives offrant un investissement en parts sociales ou en titres participatifs. Ces acteurs permettent l’émergence d’une production d’énergie locale, acheminée en circuit-court, qui favorise aussi la réduction des inégalités territoriales et l’auto-consommation.

Promouvoir une transition énergétique sociale

La transition énergétique ne peut se faire au détriment des populations les plus fragiles. La hausse constante des coûts de l’électricité conduit déjà à des situations de précarité énergétique pour les ménages les plus pauvres. C’est pourquoi, nous offrons la possibilité d’investir dans des projets immobiliers durables, avec des bâtiments faisant preuve d’une réelle efficacité énergétique. Nos opportunités adressent aussi les aspects de mal-logement. C’est notamment le cas avec les foncières solidaires qui permettent l’accès des plus démunis à des habitations décentes, ou bien encore avec des acteurs locaux qui accompagnent les particuliers dans la rénovation de leur logement et évitent les phénomènes de passoires thermiques.

Découvrir notre offre ENR

Si nous veillons donc toujours à favoriser l’efficience énergétique, il est indispensable de rappeler que, au-delà de tout effort, la transition n’adviendra qu’à condition d’adopter des modes de consommation basés sur la sobriété. Certains acteurs, piliers de ce nouveau paradigme, sont déjà à l’œuvre et lèvent des fonds sur LITA.co :

  • Enercoop : coopérative nationale qui se fournit auprès de centaines de producteurs français et propose une énergie 100% renouvelable en circuit court.
  • Ciel et Terre International : entreprise qui se démarque par un dispositif frugal et particulièrement compétitif, celui des panneaux photovoltaïques flottants, et qui évite la cannibalisation de terres agricoles ou forestières tout en préservant la qualité des eaux.


Sources :

https://www.qqf.fr/infographie/42/les-nergies

https://www.connaissancedesenergies.org/sites/default/files/pdf-actualites/Key_World_Energy_Statistics_2020.pdf