Montant collecté
50 800 €
Produit financier

Action ordinaires

Co-investisseur

Risques : investir dans des jeunes entreprises présente un risque important de perte partielle ou totale de capital ainsi qu’un risque d’illiquidité

Se connecter
Financée
F8122187661947cbf45af24c80f178dc

Do Eat

Actions

  • Consommation et production responsables
Type d’entreprise Start-up for good
Degré de maturité

Présentation

Afin de lutter contre les déchets plastiques des contenants à usage uniques, Hélène et Thibaut ont inventé à la sortie de leurs études des verrines comestibles et compostables à partir de fécule de pomme de terre et d'eau. 

Très attaché à l'aspect responsable du produit, Do Eat produit ses verrines dans un atelier d'insertion et se fournit en matière première uniquement en Belgique, en France et aux Pays-Bas. En 3 ans d'existence, Do Eat a déjà vendu plus de 1,7 millions de contenants, pour près de 250 000€ de chiffres d'affaires. Face au succès engendré par le concept auprès des particuliers et des traiteurs, Do Eat souhaite désormais s'attaquer au marché plus vaste des contenants alimentaires de tous ordres, et notamment des barquettes, grâce à la conception d'une machine sur-mesure permettant d'automatiser une partie de la production et de changer d'échelle.

Do Eat propose aujourd'hui plusieurs produits : les 3 formes de verrines Do-Eat pré-montées (pirogue, lotus et tulipe), les 3 formes de verrines à monter soi-même "Do Eat Yourself" ainsi que les emballages ECOmestibles.

Grâce à la levée de fonds, Do Eat commercialisera des barquettes comestibles et compostables à destinations des producteurs alimentaires, faites à partir de matériaux renouvelables (la pomme de terre), étanches, résistantes à la chaleur, au froid et micro-ondables.

Do Eat réfléchit également déjà à de nouveaux produits, comme les gobelets, et à de nouvelles fonctionnalités, comme l'ajout de goût ou de couleur.

Montant collecté
50 800 €
Produit financier

Action ordinaires

Co-investisseur

Risques : investir dans des jeunes entreprises présente un risque important de perte partielle ou totale de capital ainsi qu’un risque d’illiquidité